Amos 9 et la conversion des nations

Version écrite

Dans cet article, j’aimerais présenter une différence de lecture entre le texte rabbinique utilisé par les Eglises occidentales, et la Septante, Bible des premiers chrétiens, conservée par les Eglises orientales.

La prophétie qui va nous intéresser est Amos 9 Nous allons tout d’abord comparer les deux versions, puis voir la manière dont cette prophétie est citée dans le Nouveau Testament.

Lisons tout d’abord la version rabbinique qui se trouve dans  toutes les Bibles des confessions occidentales (catholiques et protestantes) :

« En ce temps-là, je relèverai de sa chute la maison de David, J’en réparerai les brèches, j’en redresserai les ruines, Et je la rebâtirai comme elle était autrefois, afin qu’ils possèdent le reste d’Edom et toutes les nations sur lesquelles mon nom a été invoqué, Dit l’Eternel, qui accomplira ces choses. » Amos 9 : 11-12 (TM)

Puis maintenant la traduction grecque des Septante :

« En ce jour-là, je relèverai le tabernacle de David, qui était tombé ; j’en réparerai les brèches, j’en réédifierai les ruines, et je le restaurerai comme il était dans les anciens jours, afin que le reste des hommes et tous les gentils, par qui mon nom a été invoqué, me cherchent, dit le Seigneur qui fera toutes ces choses. » Amos 9 : 11-12 (LXX)

Nous voyons que ces versets ont un sens très différent. Tandis que la version rabbinique, qu’on peut aussi appeler « massorétique », parle de la conquête militaire d’Edom et de l’ensemble du pays de Canaan, la Septante prédit la conversion des « gentils », c’est-à-dire des personnes extérieures au peuple hébreu.

Regardons maintenant comment ce texte est cité dans le Nouveau Testament. Nous le trouvons en Actes 15, dans le discours de Jacques.

« Jacques prit la parole, et dit: Hommes frères, écoutez-moi! Simon a raconté comment Dieu a d’abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portât son nom. Et avec cela s’accordent les paroles des prophètes, selon qu’il est écrit: Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J’en réparerai les ruines, et je la redresserai, Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, Dit le Seigneur, qui fait ces choses » Actes 15

Comparons donc les trois versions :

« afin qu’ils (NDLR : les israélites) possèdent le reste d’Edom et toutes les nations Sur lesquelles mon nom a été invoqué » (Texte rabbinique)

« afin que le reste des hommes et tous les gentils, par qui mon nom a été invoqué, me cherchent, » (Septante)

«Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué » (Nouveau Testament)

Nous voyons que Jacques suit bien la lecture de la Septante et non celle du Texte massorétique. Plus encore, regardons le contexte dans lequel il cite la prophétie :

« Jacques prit la parole, et dit: Hommes frères, écoutez-moi! Simon a raconté comment Dieu a d’abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portât son nom. Et avec cela s’accordent les paroles des prophètes, selon qu’il est écrit [citation de la prophétie]»

Jacques se sert de cette prophétie pour justifier la conversion des païens. Or une telle application n’est valable qu’avec le texte de la Septante. Essayez donc de remplacer la citation des Septante par la lecture rabbinique de ce verset et vous verrez que le discours de Jacques n’a plus aucun sens.

Cet exemple nous montre donc encore une fois l’importance d’étudier les différentes versions des textes bibliques. Nous aurons l’occasion de reparler de tout cela dans d’autres articles.

Version vidéo

Publicités

27 réflexions sur “Amos 9 et la conversion des nations

  1. Pingback: Les anciennes versions de la Bible (vocabulaire) | Philochristos

  2. Pingback: La Bible dans l’Eglise ancienne : Irénée de Lyon | Philochristos

  3. Oui.
    Sauf que la Septante n’est pas tombée du ciel ! 😉
    Elle part des textes massorétiques …
    Non ?
    Quels sont les dates car je ne les connais pas.

    J'aime

  4. Bonjour sourire,

    A vrai dire c’est un peu plus compliqué que cela.
    La Septante et le Texte Massorétique partent d’un original hébreu commun qui n’existent plus.
    Mais entretemps les deux textes ont été modifiés par les scribes.

    Parfois c’est le TM qui est plus proche de l’original, parfois c’est la LXX.
    Mais souvent il est impossible de savoir.

    J'aime

    • J’ai fort apprécié ton commentaire et ta conclusion ici.
      Merci pour cette réflexion fort enrichissante.

      Bien à toi et surtout continue !

      Salutations fraternelles.

      J'aime

    • Ce qui est très drôle, c’est que cela infirme définitivement le soi-disant code de la Bible, puisque son argument principal vient de l’immuabilité d’un texte qui aurait été gelé une fois pour toute, et recopié sans aucune altération, ce qui est à l’évidence un non sens, tout à fait vérifiable sur les divers manuscrits dont nous disposons.

      J'aime

      • Oui cette idée est une invention gnostique que combattait déjà Irénée au IIe siècle.
        Des chercheurs contemporains ont montré qu’on pouvait trouver aussi un code secret dans Moby Dick .

        Plutôt que de se lancer dans ces spéculations, mieux vaut s’attacher au texte.

        J'aime

  5. Pingback: Une prophétie messianique cachée | Philochristos

  6. Le texte de la septante est conforme à la réalité prophétique. En effet YHWH dit « Je relèverai le tabernacle de David, qui était tombé ; J’en réparerai les brèches, J’en réédifierai les ruines » ce passage a pu être pleinement accompli qu’en celui qui a dit « désormais vous verrez le fils de l’homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel » et encore « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre ». Et pourquoi ? Réponse du Père « afin que le reste des hommes et tous les gentils, par qui Mon Nom a été invoqué, Me cherchent, dit le Seigneur, qui fera toutes ces choses ».

    Avec le livre des actes et le passage nous avons deux témoins (Actes-LXX) contre un (MT).

    Mais une autre question s’impose selon moi, pourquoi le texte MT est si différent du original ? Je pense que les juifs avaient compris que ce passage disait clairement que Dieu fera des païens aussi son peuple. Il est le Dieu de tous, même si attention le passage de cette conversion des nations a un rapport très étroit avec la réedification du trône de David, ce qui laisse entendre que tous ceux qui seront insensible à cette appel de Dieu seront exclus de tout salut (Mt 12:30).

    Au revoir.

    J'aime

  7. Traduction = trahison, la bible s’etudit en Hebreu, la langue de Dieu et de tous les prophétes. Le grec ancien (disparu !) est une langue d’idolatres, non ?

    J'aime

    • Bonjour Henri,

      Tu soulèves une question intéressante à savoir celle du rapport à la langue. Certaines religions (comme le judaisme et l’islam) connaissent en effet l’idée d’une langue sacrée (respectivement hébreu et arabe).

      Dans le christianisme rien de tel.

      A l’époque de Jésus, il n’y avait plus beaucoup de Judéens qui parlaient hébreu, seuls quelques chefs religieux. Le peuple parlait araméen et/ou grec.

      C’est dans cette première langue qu’a prêché Jésus et c’est dans cette deuxième langue qu’ a été écrit le Nouveau Testament (à l’exception peut être de l’évangile selon Matthieu).

      A ton avis pourquoi Paul a préféré écrire en grec plutôt qu’en hébreu ?

      En attendant si tu souhaites un peu découvrir la version araméenne et la version grecque de la Bible, voici quelques liens :

      https://philochristos.wordpress.com/2012/10/07/les-judeens-et-les-ecritures-a-lepoque-de-jesus/

      https://philochristos.wordpress.com/2012/10/08/68/

      https://philochristos.wordpress.com/2012/10/15/les-auteurs-du-nouveau-testament-et-la-septante/

      Bonne journée à toi,

      J'aime

      • Les Juifs ont toujours parlé la même langue à la Synagogue, depuis 3500 ans. Et il la parle toujours ! C’est la langue dans lequel D.ieu leurs a donné la Thora (à tous !) au mont Sinaî.

        Qui a traduits les discours de Jesus de l’araméen au grec ?

        Paul est un juif assimilé qui s’est basé sur la Septante (traduction cousue d’erreur (la jeune fille devenu une vierge …) pour créer une nouvelle religion qui n’a reçu qu’un échos chez les nations car il ne connaissait rien, à l’époque, du D.ieu Un du Tanakh.

        Les Chretiens ont persucuté les Juifs, pour les faire taire et les remplacer, pendant 1500 ans et çà n’a pas fonctionné. D.ieu est avec toujours avec eux, c’est évident, Israel est restauré et ils sont toujours en charge d’enseigner aux nations selon moi.

        J'aime

      • Hum… il me semble que nous reconstruisons des pans entiers d’histoire sur la base d’indices très faibles. L’hébreu n’était peut-être guère plus parlé et compris au temps de Jésus que le latin aujourd’hui, et encore, il y a plus de parenté entre le latin et le français qu’entre l’araméen et l’hébreu, philologiquement.
        La constitution du corps des sachants, des clercs, avait-elle déjà commencé, avec des rabbis aptes à traduire une langue morte en commandements vivants ? Au temps de Jésus, ce sont encore les cohanim et les levitim qui sont les seuls dépositaires de la Loi, et qui en font observer les ordonnances, sur ordre perpétuel d’Adonaï Eloheinou. Il faut évidemment que les généalogies ne soient plus traçables pour que la yeshivah puisse apparaître, sans aucune base scripturaire, d’ailleurs. Comment même ce corps de clercs est-il apparu, puisque l’on n’en a aucune mention dans les textes fondateurs ?

        J'aime

  8. Bonjour Henri,

    Désolé de te contredire mais les synagogues n’existaient pas il y a 3500 ans (elles sont apparues au moment de l’exil à Babylone) et la langue des Hébreux a beaucoup évolué.

    D’ailleurs si tu étudies la Torah dans sa longue originale, tu as du remarquer je suppose qu’il y a beaucoup de mots qui ne viennent pas de l’hébreu.

    Comme tu l’as dit toi même Jésus a prêché en araméen et pas en hébreu. Pour faire une comparaison , on peut dire que l’hébreu à l’époque de Jésus c’était un peu comme le latin aujourd’hui (l’araméen correspondrait au français et le grec à l’anglais).
    Qui a traduit ses discours ? Ce sont ses disciples.

    Un deuxième élément important est de ne pas confondre hébreu/israélite et juifs. A l’époque de Jésus, les pharisiens ne représentaient qu’une minorité. Quant aux Juifs d’aujourd’hui la plupart ne sont même pas sémites. En effet la plupart des Juifs actuels sont Ashkénazes , or dans les généalogies de la Genèse, de qui Ashkhenaze est-il le descendant ? Sem, Cham ou Japhet ?

    Enfin tu parles des persécutions : as-tu déja entendu parler de la Birkat ha-minim ?

    A bientôt,

    J'aime

    • Tes explications et comparaisons sur les langues de l’époque de Jesus sont simplistes pour faire court. J’apprend l’hebreu biblique et si tu t’y interesse un jour tu comprendra ce qu’est une langue sainte. Dieu s’est révélé au Mont Sinai dans cette langue et elle n’a pas changé depuis.

      Ce ne sont pas les disciples de Jesus qui ont traduit les évangiles mais des copistes du 3éme siecle qui ont cherché à déjudaiser au maximum son message et sa vie. Ils ont ensuite détruit tous les originaux, pourquoi ? Pour traduire tsistit par pan du manteau, il ne faut vraiment rien y connaitre …

      Le NT est la suite de la Septante et pas du Tanakh. Elle est cousue d’erreur, la plus célèbre étant la jeune fille devenu la vierge ….

      D’autre part, d’aprés ton avis sur les Askhenase, tu ne sais pas ce qu’est un juif mais les chretiens ne cherche pas souvent à les connaitre … et ta réflexion à une odeur un peu nauséabonde non ?

      Ce que j’ai compris de la bible, c’est que Dieu s’est choisi un peuple pour le représenter, et que cette alliance est eternelle. Il leur a demandé d’enseigner aux nations. C’est ce que faisait Jesus … et ce que font les cetains rabbins d’aujourd’hui si tu prend la peine de leurs demander.

      J'aime

      • Bonjour Henri,

        Simplistes certes mais pas fausses. Si tu as un peu étudié le Talmud, tu verras que les rabbins eux-mêmes confirment mes propos. Ne se plaignent-ils pas à plusieurs reprises qu’à leur époque le peuple ne comprenait plus l’hébreu ?

        D’ailleurs tu remarqueras que la traduction de la Septante, avant la venue des chrétiens, était très bien vue dans la littérature rabbinique et que la langue grecque est jugée plus noble que l’araméen.

        Pour ce qui est de la datation des évangiles, les plus anciens fragments datent du début du IIe siècle (des extraits de Jean) et les témoignages littéraires de la fin du Ier-début IIème siècle, attestent l’existence des évangiles grecs. Je ne vois donc pas comment tu peux les dater du IIIe siècle.

        Concernant ta remarque sur les juifs : est-ce nauséabond de dire que la plupart des musulmans aujourd’hui ne sont pas arabes ? ou que la plupart des catholiques ne sont pas européens ?

        Bonne journée,

        J'aime

    • Si les ashkenazes sont effectivement les descendants des khazars convertis au Xème siècle, comme un faisceau d’indices convergents semble le démontrer, les Israéliens sont des usurpateurs qui n’ont strictement aucun droit sur la terre d’Israël, qui a été attribuée aux descendants d’Abraham, et à personne d’autre. A ce titre, d’ailleurs, les Palestiniens, que de nombreux indices poussent à voir comme des Juifs du peuple demeurés en Judée, Galilée, Samarie, Idumée, etc… et islamisés lors des conquêtes sont infiniment plus fondés qu’eux à l’occuper.

      J'aime

    • Bonjour David, pouvez vous me parler des Ashkhenazes ? Avez-vous un lien pour comprendre qui ils sont et leur influence dans le peuple juif ? Merci.

      Au revoir.

      J'aime

      • Bonjour Luc,

        Le judaïsme actuel est divisé en différents groupes ethniques. Les Ashkhenazes sont les plus importants. Ce sont les Juifs qui viennent d’occident. Beaucoup d’entre eux ne sont d’ailleurs certainement pas d’origine sémite mais issus de peuples convertis.

        Il y a un problème peu connu mais très important en Israel, celui du racisme entre Juifs. Les Ashkhenazes orthodoxes souvent n’acceptent pas d’être mélangés avec les séfarades et il y a une vraie discrimination.

        J'aime

        • Merci David, je commence vraiment à comprendre des choses, pourquoi par exemple ils disent qu’un goy (païen) qui se convertit au judaïsm a une « étincelle » d’une âme juive mdr et donc qu’il est 100% juif. Ceux qui se réclament être le (l’ancien) peuple élu ne sont qu’une véritable fraude ! En d’autres termes ils sont des usurpateurs.

          J'aime

          • Contrairement à ce qu’on entend souvent , le « peuple juif » n’a jamais été le peuple élu. Le peuple élu est le peuple hébreu, les israélites.
            Aujourd’hui beaucoup de Juifs ne sont pas hébreux, et beaucoup de descendants des hébreux ne sont pas juifs.

            J'aime

  9. Cher Henri,

    Tu dis ceci : Traduction = trahison, la bible s’etudit en Hebreu, la langue de Dieu et de tous les prophétes. Le grec ancien (disparu !) est une langue d’idolatres, non ?

    Aujourd’hui nous avons eu connaissance de Dieu par le biais des traductions.
    Si ce n’était pas le cas, qu’aurait-il fallut donc ?
    Que tu viennes toi même ou un Rabbin m’enseigner Dieu en langue hébraïque afin d’être sauvé ?
    Comprends tu que moi aussi j’ai besoin du Salut et que parlant comme tu l’as fait, tu viens de m’enlever ce Salut ?
    Dois je comprendre par cela que nous sommes dans l’erreur ?

    Bien à toi !

    J'aime

  10. Pingback: Qu’est-il écrit dans la loi? | Philochristos

  11. Pingback: Lire la Septante en ligne | Philochristos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s