Jésus parlait-il grec ?

Une telle question peut paraître surprenante. On associe traditionnellement « Juif » et « hébreu ». En réalité, à l’époque de Jésus, les Judéens ne parlaient quasiment plus hébreu mais araméen. Et c’est dans cette langue que Jésus a prêché. Toutefois il n’est pas impossible que Jésus ait aussi su parler grec, comme nous le verrons dans cet article.

Le rouleau

Jésus se rend régulièrement à la synagogue, mais une seule fois les évangélistes nous rapportent en détail ce qu’il a lu. Examinons le texte :

« Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,  et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit:  L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,  Pour publier une année de grâce du Seigneur.  Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. » Luc 4 : 16-20

Jésus lit un passage du prophète Esaie qui rapporte une série d’actions que doit accomplir le « oint », c’est-à-dire le Messie. Listons-les :

a) annoncer une bonne nouvelle aux pauvres

b) guérir ceux qui ont le coeur brisé

c) proclamer aux captifs la délivrance

d) Et aux aveugles le recouvrement de la vue

e) Pour renvoyer libres les opprimés

f) publier une année de grâce du Seigneur.

Comparons maintenant avec le texte hébreu que nous lisons dans notre Ancien Testament (Esaie 61 : 1-2) :

« L’esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, Car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance;   Pour publier une année de grâce de l’Eternel »

Faisons à nouveau une liste :

a) porter de bonnes nouvelles aux malheureux

b) guérir ceux qui ont le coeur brisé

c) proclamer aux captifs la liberté

d) Et aux prisonniers la délivrance

e) publier une année de grâce de l’Eternel

Nous remarquons à partir de cette comparaison que dans le texte hébreu de nos Bibles il manque une des actions (« Et aux aveugles le recouvrement de la vue ») mentionnées par Jésus.

D’où vient cette différence ? Tout simplement du fait que le texte cité en Luc 4, correspond au texte de la Bible grecque, la  Septante, que  j’ai déjà eu l’occasion de présenter.

Nous constatons  que Jésus lit ici le texte grec. Il y a donc deux possibilités :

a) Soit Jésus a lu le texte hébreu, et c’est Luc qui a introduit cette citation de la Septante. Une telle hypothèse est possible, puisque comme j’ai eu l’occasion de le montrer, Luc utilise bien la Septante.

b) Soit Luc a fidèlement retranscris les paroles de Jésus, et celui-ci a lu le texte de la Septante. Dans ce cas, on peut effectivement en déduire que Jésus parlait grec.

Bien évidemment en réalité il est impossible de trancher face à ces deux hypothèses. La plupart des personnes pencheront certainement pour la première hypothèse, néanmoins la deuxième ne peut pas être totalement exclue.

Langue parlée et langue religieuse

Si à première abord il peut être surprenant de penser qu’il est plus probable que Jésus parlait grec plutôt qu’hébreu (l’un n’excluant pas l’autre), une comparaison avec la situation actuelle rend néanmoins cette hypothèse plus vraisemblable.

On peut en effet comparer l’araméen, le grec et l’hébreu avec le français, l’anglais et le latin.

Le latin est depuis la fin de l’époque tardo-antique, la langue officielle de l’Eglise occidentale. Pourtant aujourd’hui même parmi les catholiques pratiquants, l’anglais est plus couramment parlé (et même lu) que le latin.

 Jésus et les païens

Un dernier détail : plusieurs fois dans les évangiles, nous voyons Jésus en conversation avec des païens. Il est très peu probable que ces derniers aient su parler araméen ou hébreu. Les conversations ont donc logiquement du se faire dans la langue « internationale » de l’époque, c’est-à-dire le grec. Cela implique donc qu’une des personnes présentes soit bilingue. On peut faire l’hypothèse d’un traducteur (on sait par exemple que Marc était bilingue), mais on peut aussi penser que Jésus lui-même l’était et qu’il s’est directement adressé aux soldats romains et à Pilate en grec.

Publicités

36 réflexions sur “Jésus parlait-il grec ?

  1. Merci pour tes recherches ! 🙂

    Coire que Jésus est né du Saint-Esprit, croire que Jésus est ressuscité, croire qu’il est monté aux cieux, croire qu’il connaissait les pensées des cœurs de tous, n’est-ce pas croire aussi, que Jésus comprenait chacun et donc parlait TOUTES les langues (mortes, vivantes … futures) ?

    Nous prions aujourd’hui Dieu en français, en anglais, dans une langue parlée par une poignée de personne sur la terre … et même nous soupirons dans nos prières, sans formuler notre pensée par des mots et nous CROYONS que Dieu le Père, que Jésus fils nous comprennent …

    J'aime

      • hum … je ne serait pas aussi catégorique que toi à ce sujet … à la pentecôte, nous découvrons que les juifs de la dispersion palaient plusieurs dialectes différents, bien qu’ils connaissaient la langue commune de tous … par contre, la samaritaine, par exemple, connaissait-elle la langue commune ? Ou alors Jésus connaissait-il son dialecte ?
        Quand à sa divinité, c’est ‘à sa gloire céleste’ qu’il a renoncé, que traduisons-nous par ‘gloire céleste’ ? Que signifie réellement cette expression ? Oui, il fait les oeuvres de son père … pour dire juste après, moi et mon Père nous sommes un … sujet souvent débattu … avons-nous toutes les réponses ?

        J'aime

      • Bonjour sourire,

        Tu soulèves plusieurs points intéressants Je pense justement que le fait que Jésus ait entièrement agit comme un homme est capital. Du coup je préparerai un article à sujet.
        Concernant les Samaritains, c’est vrai que naturellement je pensais qu’ils parlaient araméens, mais il faudrait vérifier. Je vais essayer de me renseigner à ce sujet.

        J'aime

  2. Une 3ème hypothèse : Jésus lisait dans la version hébraïque de l’époque, qui était équivalente à la Septante, et que les massorètes ont modifiée lorsqu’ils ont constaté que les chrétiens l’utilisaient pour prouver que Jésus était le messie attendu. Puis ils ont détruit l’hébreu original. C’est du moins ce qu’on lit ici : http://bibletude.org/pages/Massor.jpg
    A vérifier…

    J'aime

    • Effectivement ça aurait pu être le cas. On sait que les Massorètes ont faire plusieurs modifications et je ferai certainement un article à ce propos.

      Mais ici cette hypothèse peut être écartée : il se trouve en effet que pour Esaie, on possède un rouleau du II ème siècle AVANT Jésus-Christ, découvert à Qumran. Je me suis donc renseigné auprès du spécialiste francophone de Qumran (M. Langlois) qui m’a confirmé que le texte hébraique (de ce passage) était bien conforme au texte massorétique actuel.

      J'aime

  3. Pingback: Qu’est-il écrit dans la loi? | Philochristos

  4. Pingback: Haïr sa famille ? | Philochristos

  5. Par rapport à votre article sur le fait que Jésus lisait la Septante, je vais étudier tout ça mais je reste sceptique. En effet, s’il y avait une Septante, c’est qu’il y avait une Tohra.. Et oui. Pourquoi avoir une Septante dans les synagogues quand on peut avoir la Tohra. C’est idiot. Si les juifs avaient une Septante… avec les « bons mots », « les bonnes phrases », « les bonnes traductions », etc.. alors pourquoi garder une version Septante en Grec dans les synagogues ? Autant avoir la Tohra d’origine, ou bien au pire du pire, avoir une Tohra re-traduite mais ça me paraît encore moins probable. Je vois mal les juifs en Israel avoir une Tohra en Grec dans leur synagogue. Ce qui est le plus probable est que la Tohra était bien là. SURTOUT, SURTOUT, Dieu aurait gardé la Tohra intacte jusqu’à la venue du Messie me parait plus concevable.

    Ensuite, si les juifs (pharisiens, etc..) ont modifiés la Tohra après la venue du Messie, je dis pourquoi pas.. Ca peut se concevoir. Enfin il faut que j’étudie tout ça personnellement. Et vous soulevez ceci dit des bonnes questions.

    J'aime

    • Bonsoir Francisco,

      Je comprends tout à fait ton questionnement, mais il est simplement du à un préjugé sur les langues de l’époque. Je m’explique.

      On associe souvent les Judéens à l’hébreu. Mais depuis le retour de l’exil, les choses avaient bien changé.

      Il y avait trois langues principales : l’hébreu, l’araméen et le grec.

      Pour faire une comparaison avec la situation actuelle, disons que ça ressemblerait au latin, au français et à l’anglais.

      Lh’ébreu était comme le latin aujourd’hui. C’était la langue « originelle », mais elle n’était plus parlée que par une minorité de religieux.

      L’araméen, c’était le français, la langue du peuple.

      Quant au grec, c’était l’anglais de l’époque : la langue internationale.

      De fait, même si ça peut choquer nos conceptions actuelles, les Judéens de l’époque parlaient beaucoup mieux le grec que l’hébreu.

      Exactement comme nous aujourd’hui, nous maitrisons beaucoup mieux l’anglais que le latin.

      J'aime

      • Actes 21:40
        Le tribun le lui ayant permis, Paul, debout sur les degrés, fit signe de la main au peuple. Un profond silence s’établit, et Paul, parlant en langue hébraïque, dit :

        22:1
        Hommes frères et pères, écoutez ce que j’ai maintenant à vous dire pour ma défense !

        22:2
        Lorsqu’ils entendirent qu’il leur parlait en langue hébraïque, ils redoublèrent de silence. Et Paul dit :

        22:3
        je suis Juif, né à Tarse en Cilicie ; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui.


        Voici un lien qui explique que Jésus ne parlait probablement pas Grec.
        http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/2008/clb_080125.html

        Les évangiles ont été écrits en Grec car ils représente l’ouverture de la révélation à toutes les nations, comme vous dîtes, dans la langue internationale de l’époque.

        Bien à vous

        J'aime

        • Bonsoir Francisco, « la langue hébraîque », n’est pas l’hébreu mais l’araméen.

          Paul s’exprime devant la foule, il parle donc la langue de la foule. Or quelle langue parlait la foule ?

          La réponse (biblique) dans cet article :

          https://philochristos.wordpress.com/2012/11/02/la-langue-des-judeens-a-lepoque-de-jesus/

          Pour ce qui est du fait que Jésus parlait grec, il y a d’autres preuves, et notamment la lettre de Jacques, son frère. Mais je détaillerai cela dans d’autres articles.

          J'aime

          • N’étant pas spécialiste du tout, je suis obligé de vérifier chacun de vos dire. Or, je ne peux pas vérifier vos dires sur votre site, ce serait trop orienté.

            Donc d’après mes recherches (simples), l’araméen est une langue afro-asiatique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aram%C3%A9en

            Mais effectivement je lis en bas de cette page en minuscule que « la langue syriaque, appelée en divers temps langue chaldéenne ou babyloniene, araméene, assyriene, fut encore nommée hébraïque, non qu’on la confondît avec l’ancien hébreu, mais parce qu’elle étoit devenue la langue vulgaire des Juifs, depuis leur retour de la captivité de Babylone, & qu’elle l’était encore du temps de Jesus-Christ ».

            A vrai dire, il aurait été plus simple que Actes 22:2 mentionne directement « Araméen » plutôt que « langue hébraïque » car pour moi le doute subsistera donc toujours.

            D’autant que ce lien là (qui est très parlan !!) http://fr.wikipedia.org/wiki/Langue_H%C3%A9bra%C3%AFque dirige DIRECTEMENT vers la définition du mot « hébreu » !

            J'aime

          • Oui mais aussi surprenant que cela puisse paraitre, l’hébreu était à l’époque désigné sous le nom de « langue chaldaîque ».

            On le trouve notamment chez Philon d’Alexandrie, un contemporain de l’apôtre Paul.

            J'aime

          • Pouvez vous me donner une source fiable commune qui m’indiquerait que l’hébreu était appelée « langue chaldaïque » au temps de Jésus ?

            Merci

            J'aime

          • Oui bien sur, on le trouve notamment dans la Vie de Moise de Philon d’Alexandrie.
            Je n’ai plus le numéro du paragraphe en tête, mais il le mentionne lorsqu’il parle du don de la loi à Moïse. Il précise que celle-ci était en « langue chaldaïque ».
            Mais comme je l’ai dit, je publierai certainement un article sur ce sujet.

            J'aime

          • Jean 5:2 Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques.

            Jean 19:13 Pilate, ayant entendu ces paroles, amena Jésus dehors ; et il s’assit sur le tribunal, au lieu appelé le Pavé, et en hébreu Gabbatha.

            Jean 19:17 Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha.

            Jean 19:20 Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville : elle était en hébreu, en grec et en latin.

            Jean 20:16 Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! c’est-à-dire, Maître !
            Philippiens 3:5 moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux ; quant à la loi, pharisien ;

            Apocalypse 9:11 Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon.

            Apocalypse 16:16 Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.

            J'aime

          • J’avais oublié ces passages, merci de me les rappeler, car ils sont justement des preuves qui confirment que la « langue hébraïque » est bien l’araméen.

            « Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. »Jean 19:17

            Ici, le terme grec traduit par « hébreu » est « hebraisti », mais veut-il dire araméen ou hébreu ?
            Pour le savoir c’est très simple, il suffit de se demander si « Golgotha » est de l’araméen ou de l’hébreu …
            Or Golgotha … est de l’araméen ! En Hébreu on dirait « Golgolet »‘

            Même chose pour Betsheda et Gabbatha, ce sont aussi des termes araméens !

            J'aime

          • Mouais.. Il y aurait donc une erreur de traduction dans nos bibles..
            Je dirais : Comment se fait ce ? .. Depuis tout ce temps ??

            Mais bon, je trouve bien une définition de hébraisit sur cette page qui me dit que c’est bien de l’hebreu.
            http://www.lueur.org/bible/strong/hebraisti,g1447.html

            Après tout, j’ai l’impression que l’hebreu et l’araméen c’est kif kif. Tantôt on utilise l’un pour désigner l’autre tantôt l’inverse.

            On revient au point de départ, et à vrai dire, je pense que les Tohra dans les synagogues étaient en Araméen/Hébreu en Israël. Marie parlait hébreu/Araméen, Jésus aussi et sans doute que tous les juifs ne parlaient pas forcément l’anglais.

            Pour reprendre votre exemple de tout à l’heure : aujourdh’ui même si l’anglais est la langue internationale depuis un certain temps, tout le monde ne la pratique pas !! Loin de là, oula ! Déjà en France il y a du progrès mais dans les autres pays, c’est pire. Le peu que j’ai voyagé, je me suis rendu compte que tout le monde ne parlait pas l’anglais.

            Ensuite vous l’avez dit vous même : l’hébreu était restée une langue religieuse, pratiquée par l’élite et les religieux. Donc dans une synagogue, je pense qu’il n’y a pas mieux..

            J'aime

          • Comme je vous disais précédemment, vous vous auto référencé sans cesse dans vos discussions. Que ce soit ici ou sur le site « actualité chrétienne ». Un peu comme si vous vous auto congratuliez sans cesse. Or, dans une discussion comme celle ci je ne peux pas rechercher des vérifications sur votre propre site, je dois vérifier sur d’autres sources.

            J'aime

          • Oui, sauf que n’oublions nous sommes dans une synagogue … de Galilée, ce qui est tout à fait différent.

            Mais je vais devoir y aller, nous reprendrons cette discussion très intéressante, un peu plus tard 🙂

            J'aime

          • Comment les juifs communiquaient ils entre eux alors ? En langage des signes ? LOL
            Non non il faut rester raisonnable à un moment donné.
            Le nouveau testament nous montre que Marie, Paul, Jésus, etc.. parlaient l’hébreu/araméen et se comprenaient très bien.
            A bientôt 😉

            J'aime

          • Oui ils se comprenaient très bien car ils parlaient tous araméens. Ou vouiez-vous que Jésus parlait hébreu ?
            C’est comme si vous me disiez que les européens parlaient français/italiens et se comprenaient très bien.
            Le français et l’italien sont des langues proches, très proches, il n’empêche que naturellement les deux ne peuvent pas se comprendre sans traduction.

            J'aime

          • Je dis hébreu/araméen parceque vous m’avez convaincu que l’hébreu et l’araméen c’est kif kif. Un coup la bible dit « hébreu » et vous me dîte « non non c’est de l’araméen », un coup c’est « langue hébraïque » et vous me dîtes « non non c’est de l’araméen », et toutes les fois où je vois le mot « hébreu » dans la bible aussi bien l’ancien testament que le nouveau, je ne sais plus quoi penser.

            Je pense que vous devriez vous lancer dans un grand projet de re-traduction de la bible LOL

            J'aime

          • Non je n’ai pas dit que c’était « kif-kif », mais que le terme pouvait désigner les deux langues, c’est tout à fait différent.

            Un mot a plusieurs sens, et parfois même des sens contraires, le terme de « bara » par exemple, peut aussi bien vouloir dire « créer » (Genèse 1 : 1) que « détruire » (Ezechiel 23 : 47)

            Quant aux traductions de la Bible, c’est une autre question … mais toutes les traductions occidentales sont de toute façon influencer par la vulgate (la version de Jérôme) qui a effectivement commis plusieurs erreurs de traduction.

            J'aime

          • Donc ne jouez pas sur les mots. Quand j’écris hébreu/araméen, c’est parce que je parle de la langue que parlait les juifs à cette époque. Qui était l’araméen et/ou l’hébreu. Donc je le répète, Jésus et Marie et les disciples parlaient l’hébreu/araméen. Ma bible dit « Jean 20:16 Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! c’est-à-dire, Maître ! »

            Je suis maintenant quasi convaincu (je laisse une part au doute comme toujours) que Jésus lisait bien une Tohra en hébreu/araméen dans la synagogue.

            J'aime

          • « Kif Kif »
            et
            « le terme peut désigner les 2 langues »

            dans mon langage vulgaro hébraïco dj’eun des banlieue, ça veut dire la même chose 😉

            « Enfin j’me comprends » LOL comme dirait Elie Semoun dans son sketch rigolo :

            J'aime

          • J’ai fais une faute de frappe, je voulais dire

            « .. Jésus aussi et sans doute que tous les juifs ne parlaient pas forcément le grec. »

            Je dirais même :
            Tous les juifs parlaient l’hébreu/araméen, mais tous les juifs ne parlaient pas le grec.

            Au moins avec ça, j’espère que vous serez d’accord.

            Donc quoi de plus naturel que d’avoir une Tohra en hébreu/araméen dans une synagogue n’est ce pas mon cher Watson LOL

            J'aime

  6. Je pense que la confusion que vous faîtes dans le présent article c’est que de la question « Jésus parlait il grec » vous en arrivez à « Jésus lisait la Septante »..

    Oui, Jésus parlait certainement le grec. Non, on ne peut pas en déduire que Jésus lisait la Septante dans la synagogue.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s