Une citation sur la Septante

Comme je suis toujours assez occupé, je vous propose simplement une petite citation sur la Septante. Elle est extraite du Kitab at Tanbih wa l-Ishraf, un ouvrage de l’historien  Al-Mas’udi (10ème siècle) (traduction française : F. Briquel Chatônnet)

« Ce texte (= La Septante) a été traduit un certain nombre de fois en arabe par des savants anciens et modernes, parmi lesquels Hunayn ibn Ishaq(*). Pour la plupart des gens, elle (=la Septante) est le meilleur texte de la Torah ». « 

(*) Hunayn ibn Ishaq (808-873) est un célèbre traducteur arabe chrétien qui a vécu à l’époque des Abbassides.  Son talent était tel qu’il était reconnu aussi bien par les chrétiens, que par les musulmans.

Pour compléter 

Qu’est-il écrit dans la Loi ? (Article qui recense tous les articles concernant la Septante)

Publicités

9 réflexions sur “Une citation sur la Septante

  1. Septante :
    2Sa 24:1 La colère du Seigneur s’enflamma encore contre Israël; et il poussa David contre le peuple, en lui disant: Va, et fais le dénombrement d’Israël et de Juda.
    1Ch 21:1 Et le diable se leva contre Israël; il excita le roi David à faire le dénombrement du peuple.

    Au delà des textes vient la révélation de l’Esprit et en cela aucune lettre n’est suffisante afin d’en ouvrir les portes.
    Le sage dit ceci néanmoins : Pr 11:14 Quand la prudence fait défaut, le peuple tombe ; Et le salut est dans le grand nombre des conseillers.
    il est bon d’avoir deux yeux, voir même plus car si l’un fait défaut, l’autre conviendra et nul n’est aussi stupide pour se crever lui même son œil.

    J'aime

  2. David, compare ce que dit Amos dans le texte massorétique

    « Car le voici, celui qui a formé les montagnes et qui a créé le vent, celui qui fait connaître à l’homme quelle est sa pensée » (Am 4.13)

    Et la septante : « Car Me voici, Moi qui affermis le tonnerre, qui fais naître les vents, qui annonce aux homme Mon Christ » (Am 4.13 LXX).

    J'aime

  3. Ma réflexion était de savoir si au final, le Massorétique a été réellement un frein pour l’homme afin de connaitre Christ selon l’Esprit ?
    Ce que j’exprime c’est qu’il faut aller plus loin que la lettre car la Septante sans l’Esprit est aussi le voile plongeant dans l’aveuglement.
    L’avantage de l’interpellation de David c’est qu’il nous incite a être prudent AUTANT sur le Massorétique que sur la Septante compte tenu du fait qu’il est écrit dans les deux versions ceci « Massorétique:Jer 8:8 Comment pouvez-vous dire : Nous sommes sages, La loi de l’Eternel est avec nous ? C’est bien en vain que s’est mise à l’œuvre La plume mensongère des scribes.
    Septante:Jer 8:8 Comment direz-vous: Nous sommes sages, et la loi du Seigneur est avec nous? La plume menteuse de vos scribes écrit des erreurs;
     »

    Sachez que la plume mensongère des scribes est à la fois dans le Massorétique autant que dans la septante. C’est pourquoi il y a tant de confusions lorsqu’on lit les textes de l’AT.
    L’AT sans l’Esprit c’est un voile sur les cœurs et un monde de confusion…

    La vision charnelle dans tout cela c’est d’avoir lu en quelque part que le texte de la Septante est le texte choisi du Saint-Esprit et là on est en plein délire car ni la Septante, ni le Massorétique n’est quelque chose (car la lettre tue), mais l’Esprit de Dieu qui dirige et révèle comme il veut par qui il veut.

    Dieu nous a donné deux yeux, pas un œil, mais deux(yeux) et chaque œil ne voit pas la même chose mais forment cependant une image commune.
    Que l’un de mes yeux soit sur le Massorétique et l’autre sur la septante ma vision étant de l’Esprit, elle ne sera pas plus faussée ni par l’une ou par l’autre des versions.

    Le malheur serait que nous même, nous nous crevions un oeil en disant que le Massorétique est une fausse version, ce qui crée le rejet, et que la septante est la bonne version de l’Esprit.
    En cela je trouve que c’est une mauvaise attitude car j’ai trouvé que la lettre est bien la pire chose des deux.
    Lisons plutôt par l’Esprit.

    C’est pourquoi j’ai cité <u<volontairement 2Sa 24:1 et 1Ch 21:1 de la Septante qui ne peut se comprendre que par l’Esprit.
    Cependant à chacun son appel.

    J'aime

    •  » Ma réflexion était de savoir si au final, le Massorétique a été réellement un frein pour l’homme afin de connaitre Christ selon l’Esprit ?  »

      De manière indirecte oui, car on a fait entrer une mentalité rabbinique dans le christianisme.

      J'aime

      • David tu dit « on a fait entrer une mentalité rabbinique dans le christianisme. »

        Je suis d’accord avec toi. D’ailleurs le texte massorétique écrit le nom de Dieu « YHWH » alors que Dieu dit que son nom est « JE SUIS » (Ex 3.14, Jn 8.58). D’où sort le tétragramme sinon du judaïsme talmudique. Dans la septante et le NT là où il y a le tétagramme dans le texte massorétique , il y a le nom Kurios/ Seigneur ou Dieu.

        J'aime

        •  » Dieu dit que son nom est « JE SUIS » (Ex 3.14, Jn 8.58)  »
          Il précise :
          Moïse dit à Dieu : J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son Nom, que leur répondrai-je ?
          14 Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle « JE SUIS » m’a envoyé vers vous.
          15 Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà Mon Nom pour l’Éternité,
          voilà Mon Nom de génération en génération.

          J'aime

          • Deb tu cite  » Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà Mon Nom pour l’Éternité » (Ex 3.15)

            Si donc le Nom de Dieu est « JE SUIS » (Ex 3.14) que fait le tétragramme au verset 15 « L’Éternel (YHWH), le Dieu de vos pères… » normalement il devrait y avoir « JE SUIS, le Dieu de vos pères… » puisque il dit « Voilà Mon Nom pour l’Éternité ».

            J'aime

        • Le JE SUIS => l’ ÉTERNEL
          En hébreu le passé le présent et le futur se « collapsent » – j’ai pas le bon mot pour exprimer l’idée
          En français le JE SUIS n’indique qu’un présent
          ÉTERNEL recouvre les trois – passé présent futur

          J'aime

  4. « on a fait entrer une mentalité rabbinique dans le christianisme ».
    Je dirai même plus une idolâtrie… la Bibliolâtrie qui tue
    Bien d’accord avec cela !
    Jean 5, 38 à 40
    Sa Parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à Celui qu’Il a envoyé.
    Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la Vie Éternelle : ce sont Elles qui rendent témoignage de Moi. Et vous ne voulez pas venir à Moi pour avoir la Vie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s