Talk show (18-30 ans) / « On en parle sans tabou » : amour, sexe, drague, mariage…

Début Juillet j’avais eu l’occasion de participer au premier numéro du nouveau Talk Show de Paul « On en parle sans Tabou ». Cette émission est maintenant en ligne et vous pouvez la visionner en cliquant ici. 

Le sujet : 

 Emission 1 sur le thème de la drague, du flirt, de la sexualité, des fiançailles et du mariage : Est-ce que votre foi en Dieu a changé votre manière de concevoir la relation amoureuse, le couple et la drague ? Est-ce que votre église a répondu à vos nombreuses questions sur la sexualité, la drague, le flirt, ou vous êtes-vous forgé vos propres convictions en lisant la Bible ? Selon-vous, la sexualité doit-elle être réservée au cadre strict du mariage ? Selon-vous, est-il nécessaire de se fiancer avant de se marier et si tel est le cas, quelle est l’utilité des fiançailles ? Vivez-vous difficilement votre différence auprès de vos amis qui ne partagent pas votre foi ? Que pensez-vous de ce projet de loi sur «mariage pour tous» ? Pensez-vous que le mariage doit être réservé uniquement aux couples hétérosexuels ? En tant que chrétien, pourriez-vous vous mariez avec une personne qui ne partage pas votre foi ? …

Les invités :

. Marie (77), 23 ans, éducatrice.
. Yoran (91), 30 ans, chargé de clientèle.
. Marlène (13), 23 ans, étudiante en droit.
. David (78), 20 ans, étudiant en histoire.
. Emilie (59), 23 ans, infirmière.
. Placide (75), 26 ans, étudiant en management.

Pour compléter :

Réflexions sur le mariage chrétien

Publicités

5 réflexions sur “Talk show (18-30 ans) / « On en parle sans tabou » : amour, sexe, drague, mariage…

  1. Effectivement il y a eu, je pense, intention d’attirer l’œil en mettant sur la photo promotionnelle le banc des filles ^^
    Je trouve ta remarque très pertinente sur « qu’est-ce que le mariage ? » et fait évoluer mon avis.
    Je pense aussi que le mariage ne regarde que Dieu et les 2 personnes concernées.
    Je pense néanmoins qu’une déclaration devant les hommes (d’église ou politiques) donne une dimension solennelle non négligeable.
    En effet, SI ELLE EST POSSIBLE, une telle déclaration publique me paraît utile pour accompagner l’engagement du couple. Premièrement pour éclaircir les choses devant l’entourage des mariés, et deuxièmement pour leur rappeler que l’engagement est très sérieux et (a priori…) irrévocable.

    L’histoire de Rebecca et d’Isaac m’a toujours travaillé.
    Si j’ai bien compris leur histoire et que la version traduite que j’ai lue est correcte, il n’y a pas eu de « cinéma » pour que Rebecca deviennent la femme d’Isaac.

    J’ai donc envie de croire que le mariage est, comme tu le dis, un contrat (avec accord mutuel) entre un homme et une femme devant Dieu. Le reste n’étant pas forcément indispensable.

    J'aime

    • Tout à fait Charles. Notons bien que je ne m’oppose pas au principe de la déclaration publique, et j’encourage évidement chacun à le faire. Cependant je pense qu’il est important de distinguer le contrat civil et le mariage, en se souvenant qu’en définitif c’est bien Dieu, et non l’Etat, qui a le dernier mot sur cette question.

      J'aime

  2. Le Mariage étant une Alliance de Sang (et une institution divine bien sûre) rend nécessaire la publicité et les témoins.

    Le Mariage est un contrat, c’est sûr, mais plus qu’un simple contrat que l’on rompre ou dont on peut se dégager. C’est une Alliance de Sang : jusqu’à ce que la mort sépare… ou selon la Bible inviolable comme l’Alliance de Sel.

    J'aime

  3. Pingback: Sommaire : Le mariage chrétien | Philochristos

  4. J’ai dû attendre la fin pour t’entendre…

    Mais, il me semble que tu as une référence culturelle qui n’est pas forcément à la portée des auditeurs et participants. Et, on voit très bien les dégâts de la doctrine ‘sola scriptura’ et l’influence qu’elle a sur certains Chrétiens. L’exemple type est la dame qui te répond lorsque tu as fait référence à l’Antiquité, elle répond en affirmant que : « Les exemple que vous citez ne sont pas des exemple religieux ». Mais dommage qu’on ne t’ait pas laissé assez de temps pour continuer ta réflexion – à cause du ‘temps’. Parce qu’elle méritait plus de temps, et d’ailleurs est la plus intéressante ; plus qu’elle a d’ailleurs suscité un certain débat.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s