Reprise du blog

Tout d’abord, bonne année 2014 à tous ☺
Après un mois d’absence, le blog se remet en activité.
Je profite de ce premier article pour donner quelques nouvelles.

Durant le mois de novembre qui a précédé la pause, le nombre de visiteurs du blog a sensiblement augmenté. J’ai donc pensé qu’il pouvait être intéressant de republier certaines séries qui dataient des débuts du blog. Ces nouvelles publications ne seront toutefois pas à l’identique. Si les grandes lignes n’ont pas changé, j’ai profité de cette republication pour ré-écrire et améliorer les articles.

Les séries prévues sont :
-l’histoire du salut
-Le chrétien et les Ecritures
-Jésus de Nazareth
-Qu’est-ce que le salut ?
-La fin du monde

Je commencerai par la première, néanmoins je n’ai pas d’ordre précis. N’hésitez pas en commentaire à me dire quelle(s) sont les série(s) qui vous intéressent et que vous souhaiteriez que je publie en premier.

Orientation du blog
Dans un prochain article, je compte faire un point plus précis pour clarifier l’orientation de ce blog. J’aimerai toutefois dire deux mots sur le but et les destinataires de ce blog.
Ce blog se veut un outil de réflexion pour toutes les personnes en général, et les chrétiens en particulier, qui souhaitent apprendre à mieux connaître Dieu.
Cela suppose donc que les lecteurs du blog soient des gens qui aiment chercher, réfléchir, comprendre. Pour formuler les choses autrement, ce blog ne s’adresse pas à ceux qui pensent déjà tout savoir et qui n’ont pour seul but que de combattre ceux qui ne pensent pas comme eux. Cette attitude est d’autant plus inutile, que j’ai pu constater que les personnes qui agissaient ainsi, ne prenaient même pas le temps d’essayer de comprendre ce que je disais, puisqu’elles ne lisaient pas, et bien souvent ne voulaient pas lire, ce que j’écrivais.

Je ne force personne à venir sur ce blog, toutefois je pense qu’il est inutile d’entamer une «discussion » si on ne veut pas écouter l’autre. A l’avenir, je ne me fatiguerai donc plus à répondre à ces personnes.

Histoire
J’ai tout récemment entamé un nouveau blog consacré plus spécifiquement à l’histoire biblique et à l’histoire de l’Eglise. Pour l’instant, il n’y a pas beaucoup d’articles, mais je le compléterai régulièrement, en ajoutant notamment des textes sources (écrits des Pères de l’Eglise, des Réformateurs, etc.)

Par ailleurs à partir du mois de janvier, je publierai aussi régulièrement des chroniques historiques sur le site actu-chrétienne.

Partage
Enfin n’hésitez pas à intervenir sur ce blog en donnant votre avis  et à partager via les réseaux, les articles qui vous plaisent. Outre WordPress, le blog est aussi lié aux différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter LinkedIn).

Publicités

4 réflexions sur “Reprise du blog

  1. Bonjour,

    Bonne année bénie!

    Que penser du livre de F. Vouga, La religion crucifiée ?

    Son descriptif dit : « La mort de Jésus est abusivement interprétée comme un sacrifice destiné à racheter les péchés de l’humanité. Cette conception omniprésente tire son origine du Moyen Age. Le Nouveau Testament et des théologiens tels Luther et Calvin disent autre chose. La mort de Jésus est perçue comme la révélation d’un Dieu paradoxal dont la mise à mort casse les logiques classiques des divinités toutes-puissantes. La crucifixion instaure un nouveau type de relation à Dieu qui désamorce la confusion entre religion et politique. Elle construit un espace où pourront se développer à terme la laïcité et la sécularisation. Systématiquement détournée par la tradition chrétienne, cette « révolution » inscrite au cœur même des évangiles et des lettres de Paul est rappelée avec force ici par François Vouga. Contre toute lecture sacrificielle, le célèbre exégète restaure la figure d’un Dieu offrant une relation libérée de tous cultes et vénérations. »

    Ce qui me gêne dans ce descriptif, c’est « La mort de Jésus est abusivement interprétée comme un sacrifice destiné à racheter les péchés de l’humanité », alors que le NT en parle clairement. Si il disait « La mort de Jésus est prioritairement interprétée comme un sacrifice destiné à racheter les péchés de l’humanité, mais il y a plus… », je comprendrais.

    Je ne sais pas si je me suis adressé à la bonne personne. Si ce n’est pas le cas, qui pourrait me répondre ?

    Merci

    J'aime

    • Bonsoir bibletude,

      J’ai bien ajouté ce livre dans ma liste de lecture, mais je ne l’ai pas encore lu.

      En revanche un certain nombre d’articles sont en préparation sur ce sujet.

      Je pense que le vrai problème se situe plus dans le sens des mots. Car effectivement le NT parle du « rachat des péchés », mais ce terme n’a pas du tout le sens qu’on lui donne actuellement. A écouter certains théologiens, on a presque l’impression que Dieu marchande avec le diable ! Ce qui est complètement absurde.

      Dieu est souverain, il ne fait pas de marchandage.

      Maintenant effectivement, là où je te rejoins c’est que le sacrifice de Jésus a une dimension beaucoup plus vaste que ce qu’on en dit souvent.

      J'aime

  2. Une vision

    J’étais sur une plate-forme, sur les hauteurs. Jésus était à côté de moi. Il me montra du doigt, dans la plaine, un labyrinthe géant, composé de murs, entre lesquels circulaient des personnes. Chaque fois qu’elles abordaient un tournant du labyrinthe, ces personnes croyaient avoir fait un pas supplémentaire vers la liberté. Mais le labyrinthe ne comprenait aucune sortie. Jésus tendit le bras : ceux qui regardaient vers le ciel pouvaient voir Sa main, qui s’approchait d’eux et sur laquelle ils pouvaient monter. Il fallait changer de dimension pour sortir du labyrinthe.

    Puis son bras se transforma en branche, qui se tendait vers le labyrinthe qui était devenu un arbre sur les branches duquel grimpaient des personnes. Moi-même j’étais sur l’arbre auquel appartenait la branche tendue, Jésus Lui-même, Arbre de Vie, qui tendait ses branches vers celles de l’autre arbre, celui de la connaissance du bien et du mal. Chaque fois que quelqu’un changeait de branche, il croyait avoir trouvé la vérité. Ces branches s’appelaient Athéisme, Religion, Philosophie, etc. Les sous-branches de Religion étaient les différentes dénominations. Chaque fois que quelqu’un changeait de sous-branche de Religion, il croyait avoir enfin trouvé la vraie religion. Mais il était en fait toujours dans le même arbre, celui de la connaissance du bien et du mal. Ceux qui étaient arrivés au bout d’une (sous-)branche pouvaient soit sauter sur une autre (sous-)branche, soit sauter sur une branche tendue par Arbre de Vie, faite du bois de la Croix.

    Puis le premier arbre s’affaissa comme s’il fondait, et devint une étendue stagnante de feu et de soufre dans lequel disparurent ceux qui n’avaient pas accepté de sauter sur une branche d’Arbre de Vie. Toutes les branches du premier arbre n’étaient maintenant plus distinctes, toutes étaient feu et soufre fondu. Je me rendis compte alors que je survolais cet étang, que l’Arbre de Vie s’était transformé en Nouvelle Jérusalem descendant du ciel, et que chacune de ses branches était une demeure de la maison du Père.

    Reçu le 29 décembre 2013

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s