La création

       La base de la foi chrétienne est de croire en un Dieu Créateur. Si aujourd’hui annoncer l’Evangile est souvent devenu synonyme d’annoncer la mort et la résurrection de Jésus, voire même sa mort tout court, il ne faut pas oublier que la Bible commence d’abord par nous présenter l’acte de création :

« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. » Genèse 1 : 1

 Ce fondement est d’autant plus important vu le contexte actuel, où la majorité de  la population, au moins en Europe occidentale,  ne croit même plus à une création divine.  A quoi bon annoncer le « salut », si les gens n’ont même pas conscience d’un Dieu créateur ?

 Les deux récits de la Création

           La description du processus de création occupe les deux premiers chapitres de la Genèse. Ces deux chapitres contiennent deux récits distincts de la création et le découpage en chapitre ne recoupe toutefois pas exactement ces deux récits.

 Dieu crée en premier la matière (1 :1), puis organise celle-ci (1 : 3-13). Il met en place le cosmos (1 : 14-19), puis débute la production des espèces vivantes (1 : 20-25). Enfin arrive l’être humain qui est le couronnement de cette création (1 : 26-31)

Ce premier récit de la création s’achève avec les trois premiers versets du deuxième chapitre de la Genèse :

« Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée.  Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant. »

 A partir du verset 4 du deuxième chapitre, commence le second récit de la création :

« Voici les origines des cieux et de la terre, quand ils furent créés. Lorsque l’Eternel Dieu fit une terre et des cieux »

         Ce récit ne s’intéresse plus à la création en général, mais se focalise sur l’être humain. La principale différence avec le premier récit concerne l’ordre de la création : alors que dans le premier récit l’être humain est créé en dernier, dans le second récit la formation de l’homme (verset 7) précède la création végétale (versets 4-6 et 8-14).

 Evidemment, le premier récit nous décrit la création physique, tandis que le second ne peut être interprété qu’allégoriquement.

Le but de la création

        Toutefois si ces deux chapitres nous donnent une description factuelle de la création, ils ne nous expliquent pas le but de celle-ci. La réponse à cette question se trouve dans l’Epitre aux Romains chapitre 8 versets 15 à 17 :

 « Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba ! Père ! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. »

        Le but de Dieu est donc d’avoir des héritiers. A sa création, l’homme était fils de Dieu comme le souligne Luc qui ,récapitulant la généalogie de Jésus, termine ainsi :

 « fils d’Enos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu. » Luc 3 : 38

 Toutefois l’apôtre Paul  rappelle :

 « aussi longtemps que l’héritier est enfant, je dis qu’il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout » (Epitre aux Galates  4 :1)

        Nous pouvons donc établir un parallèle entre la croissance d’un humain en tant que personne et l’humanité dans son ensemble. A sa création, l’humanité n’était qu’au stade de l’enfance, et toute l’histoire humaine doit justement être comprise comme cette croissance, puisque le but d’Adam, c’est-à-dire l’humanité dans son ensemble, est précisément d’arriver à ce stade adulte où il pourra être héritier de Dieu.

Tout au long de  cette série, je verrai avec vous les grandes étapes du développement de l’humanité.

Publicités

12 réflexions sur “La création

  1. « Dieu crée en premier la matière »

    Je ne suis pas trop d’accord avec cette affirmation. Parce que il est écrit que « au comment, Dieu créa les cieux et la terre ». Les cieux ne représentent-ils pas ce qui est invisible ?

    C’est juste une réflexion.

    J'aime

  2. Il faut définir à quoi correspondent les cieux.
    Il y a trois cieux d’après l’Apôtre Paul. Hors nous pouvons en voir deux de notre point de vue. Mais il nous dira que sa Révélation de l’Évangile, il l’a eut au troisième ciel. Donc on peut penser légitimement que le 3ème ciel est là où siège Dieu, ou en tout cas, est le lieu où l’Apôtre Paul a reçu la révélation de Jésus-Christ. Maintenant, il est intéressant de noter qu’il ne sait pas si c’est dans son corps ou hors de son corps. Il faudra aller dans l’Apocalypse pour avoir la réponse. Parce que Jean fût ravi en esprit. C’est donc en esprit qu’il alla jusqu’au « ciel ». Hors, il nous faut savoir ce qu’est un esprit. Jésus répondra à cette question lorsque un disciple (je ne sais plus lequel) avait déclaré qu’il s’agissait de son ange, il dira « un esprit n’a ni chair, ni os comme j’ai ». Donc on peut en conclure qu’un esprit n’est pas matériel dans le sens ou on l’entend. Mais Comme Dieu est Esprit , et les anges aussi dans hébreux 1 il est écrit « ne sont-ils pas tous des esprits destinés à servir, et envoyés pour exercer un ministère »… etc…Donc ils n’ont pas de chair et d’os en toute logique. Donc pas matériel dans le sens où on l’entend. Jésus dira , à propos d’une question qui lui était posée quand à une femme qui a eu plusieurs mari (tous des frères décédés les uns après les autres), que lors de notre résurrection nous serons semblable aux anges. L’Apôtre Paul dira que ce corps corruptible doit revêtir l’incorruptibilité. Hors la chair ne peut hériter du royaume. Donc la chair ne peut y entrer. et pour cause.

    Mais d’après le livre de Daniel nous voyons aussi que la bataille entre l’ange chargé de la réponse pour Daniel et le prince de perse a eut lieu dans un « ciel ».. Il dira qu’il a du appeler du renfort pour pouvoir passer. Hors cette bataille n’a pas pu avoir lieu au troisième ciel puisque c’est la où Dieu siège, enfin en toue logique. Donc reste la possibilité du deuxième ciel. Et le notre serait le premier. Enfin c’est juste une hypothèse que je creuse. Suis-je dans l’erreur ?

    J'aime

  3. Pingback: Et Dieu créa Darwin | Philochristos

  4. Pingback: Sommaire : Histoire du salut | Philochristos

  5. Je me permets de faire quelques remarques sur ce sujet, tirées de mes études et de mes recherches.

     » La description du processus de création occupe les deux premiers chapitres de la Genèse.  » = Nous devons préciser là qu’il s’agit du processus de la création physique (univers, soleil, lune, terre, plantes, animaux, homme/femme) mais qu’un autre processus commence à partir du jour 7 – qui n’a pas de « soir et matin » lui et ce n’est pas pour rien : la création se continuant sur un autre plan qui fera apparaître au sein de cette première création physique : Abraham, Israel, le messie, l’église. Ainsi, il y a une première étape de création (commencement) physique et une seconde étape de création spirituelle (une nouvelle création en Jésus-Christ).

    Cette nouvelle création en Jésus-Christ ne concerne pas seulement la question de la purification des péchés mais la transformation du premier Adam (ce que nous sommes à notre conversion) en second Adam (ce que nous serons au terme du processus après la résurrection même de notre corps en Christ), de l’âme vivante en esprit vivifiant.

    Tout le plan de Dieu est effectivement que l’Homme deviennent Fils de Dieu, mature, plein, abouti, c’est-à-dire second Adam, c’est-à-dire semblable à Christ, et ça ne peut se faire que par les deux étapes de création, le commencement et l’aboutissement. Cela ne peut se faire que par l’arbre de vie qui est la mort-résurrection de Christ (Arbre = bois = croix / Vie = Christ).

    Bien à vous.

    J'aime

    • C’est assez particulier ce que tu exprimes par cette notion de  » second Adam « .
      Si l’écriture parle de Jésus elle ne parle pas de lui en second Adam mais en second HOMME et en DERNIER Adam, c’est très différent.

      Adam est dans sa définition spirituelle : l’Homme(crée sans péché) qui a péché.
      Eve est dans sa définition spirituelle: la Femme(crée sans péché) qui a péché.

      • Christ est «Second Homme» et non pas second Adam, car il est sans péché et fils de Dieu comme le premier Homme fut sans péché(à sa création) et fils de Dieu.

      • Dernier Adam car il est venu dans une chair semblable a celle du péché ayant vécu dans une tente semblable à la notre, c’est à dire peccable, infirme, faible, corruptible, mortel, fragile.
      Dernier Adam car il met un terme à la disposition Adamique car celui qui vient et croit en lui meurt inéluctablement et définitivement à l’Adam(vieil homme) pour vivre en Christ(nouvelle création) et selon lui.
      C’est là tout le sens de la nouvelle naissance et du baptême en Christ symbolisé par le baptême d’eau en repentance.

      J'aime

  6. Bonjour,

    Concernant ce verset de la Genèse, « Au commencement Dieu créa le ciel et la terre » (1,1), ne s’agit-il pas d’une phrase titre, qui résume 1,2-31 ? Ne s’agit-il pas du ciel créé le deuxième jour, et la terre créée le troisième jour ? Puis en 2,1 et 2,4a, on conclue en reprenant les termes de 1,1 : « Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et toute leur armée » ; et : « Voilà la généalogie [ou “les engendrements”, litt.] du ciel et de la terre, quand ils furent créés. »

    J'aime

  7. Bonjour,

    J’aime beaucoup ce que écris, dommage que tu développes peu.

    A propos de la création dans genèse 1, il faut la lire spirituellement, en fait c’est la c’est la création de l’homme spirituel, et par extension la création de l’Église (le véritable Israël).

    1er jour la conversion : on sort des ténèbres (le monde) pour aller dans la lumière (le christ)
    2ème jour : le Seigneur nous donne le Saint Esprit qui sépare les eaux d’en haut (la saine doctrine) des eaux d’en bas (la religion)
    3ème jour la nourriture spirituelle : nous sommes des brebis, les brebis mangent de l’herbe, la nourriture spirituelle ce sont les Écritures dont le sens est révélé par le Saint Esprit.
    4ème jour les luminaires : ce sont nos guides, le Soleil c’est la Parole de Dieu, la lune c’est l’Église elle reflète la lumière du soleil dans les ténèbres, les étoiles ce sont les serviteurs de Dieu comme les prophètes.
    5ème jour notre nature : le Seigneur nous révèle qui nous sommes réellement, nous sommes serpent (le faire), nous sommes oiseaux (le pensé) et nous sommes poissons (l’être).
    6ème jour la maîtrise : nous devons maîtriser notre nature révélée au 5ème jour, c’est maîtriser le vieil homme.
    7ème jour le repos : ce jour n’est pas achevé, il n’y a pas de soir et matin, car un serviteur de Dieu a passé les 6 jours mais il doit rester dans le 7ème tant que le Seigneur ne l’achève pas.
    Le mot serviteur aussi bien en hébreux qu’en grec a dans ses nuances : esclave.
    Lors du 7ème jour nous n’avons aucun droit de travailler, c’est à dire se justifier par nos œuvres (ramasser du bois lors du sabbat : nombres 15:32).

    Tu peux rapprocher ces 7 jours de la création avec les 7 paraboles de matthieu 13 et même du notre père (7 demandes).

    J'aime

  8. Bonjour petrol et bienvenu sur ce blog,

    En ce moment je suis quelque peu occupé avec la rédaction de mon mémoire, mais je voulais juste te signaler que j’avais justement le projet de reprendre et de compléter la série d’articles que tu es en train de commenter, donc n’hésite pas à continuer le partage de tes réflexions.

    Bonne journée 🙂

    J'aime

    • Merci pour l’accueil et bon courage pour ton mémoire !

      J’ajoute que voir la création selon l’Esprit n’enlève en rien la réalité, Dieu a bien créé le monde en 6 jours, plutôt en 6 temps, chaque temps nous ne savons pas combien il dure, ce n’est pas important.

      Si on additionne les périodes on obtiendrai que la terre n’aurai que 6 000 ans, la science a prouvé que la terre aurai plus de 4 milliard d’années.
      Rien que la vitesse de la lumière lors de l’observation des étoiles montre qu’elles ont beaucoup plus que des 10aines de milliards d’années.

      Il ne faut pas voir la bible comme un livre d’histoire (dans le sens universitaire du terme) mais comme un livre avec des histoires.

      Paul démontre dans Galates 4:21-31 que les histoires de la bible sont interprétables spirituellement.

      En fait ces histoires sont vues par l’Esprit comme des paraboles.

      Certaines incohérences historiques n’en deviennent plus. Par exemple dans genèse 20, Sara a pas loin de 100 ans pourtant Abimelec l’enlève a priori pour coucher avec elle. Vu son âge c’est un fait étonnant.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s