L’eschatologie, quelle utilité ?

         L’eschatologie désigne la réflexion doctrinale sur la fin des temps. Le terme lui-même est très récent, puisqu’il n’est apparu qu’en 1804. C’est un sujet très à la mode dans certains milieux chrétiens. On peut trouver des blogs et des sites, souvent conspirationnistes, spécialisés dans ce domaine. Certains chrétiens passent leur vie à faire des recherches sur la question, étant persuadés qu’ils vivent « les derniers temps » et assistent à la mise en place du « nouvel ordre mondial » qui aboutira au règne de « l’Antéchrist ».

          A l’inverse, d’autres chrétiens, souvent lassés par les excès des précédents, se désintéressent complètement du sujet, qu’ils trouvent trop compliqué, trop flou ou même sans intérêt. Ils préfèrent se concentrer sur des choses plus concrètes, comme « leur sanctification ».

        Pour commencer cette nouvelle série consacrée à l’eschatologie, je souhaiterais montrer dans ce premier article introductif l’intérêt du sujet. Bien loin d’être une simple spéculation sur l’avenir, notre vision de la fin des temps a un impact direct sur notre comportement et donc sur le monde.

Eschatologie et politique

          Au cours de l’histoire, l’eschatologie a eu une influence considérable sur la vie politique. Un survol exhaustif étant bien trop long, je prendrai simplement un exemple : le dispensationalisme.

         Le dispensationalisme est une doctrine inventée au 19ème siècle par un certain John Nelson Darby. Pour diverses raisons, celle-ci est devenue très populaire aux Etats-Unis. Une des principales nouveautés, est la croyance selon laquelle le retour de Jésus doit être précédé de la restauration physique « d’Israël ». Concrètement, il faut que les Juifs puissent retourner « chez eux » et reconstituer un Etat. Cette doctrine a directement débouché sur le sionisme chrétien. Ce point de vue ayant été adopté par une part importante de l’électorat américain, ce courant pèse lui-même énormément sur la politique extérieure américaine et explique le soutien inconditionnel des Etats-Unis à Israël. Ainsi, que l’on soit croyant ou non, on est forcé de constater qu’une doctrine théologique a des conséquences très concrètes sur la politique mondiale.

       Ce qui est vrai pour le monde, l’est aussi pour notre vie. En effet, notre vision de la fin des temps peut directement influencer notre comportement. On peut bien sur penser à des cas extrêmes où certaines personnes considéraient que le retour de Christ était tellement proche qu’il n’était plus nécessaire de faire des études. Ou encore, puisque la grande tribulation allait bientôt arriver, il fallait mieux ne pas avoir d’enfants.

         Au-delà de ces exemples presque caricaturaux, mais cependant bien réels, il faut que  nous prenions conscience que notre vision de la fin des temps influence directement notre perception de l’Eglise et de sa mission.

 Les conséquences de l’eschatologie sur notre foi

        Il existe de nombreuses théories divergentes concernant la fin des temps. Néanmoins, d’une manière générale, elles se rejoignent toutes dans l’idée d’une « catastrophe finale ». D’après cette croyance, le monde se détériore, les choses vont de pire en pire, et la période qui précèdera le retour de Jésus sera nécessairement marquée par une grande apostasie, un déchainement du mal.

      Une telle doctrine pose pourtant un problème fondamental : comment croire et obéir aux paroles de Jésus, qui nous demande de faire de toutes les nations des disciples, si dans le même temps, nous pensons que toutes ces nations finiront justement dans l’apostasie ? Comment annoncer le Royaume sans croire à son avènement ici bas ?

       Cette nouvelle série d’articles a justement pour but de proposer une autre vision de la fin des temps et du retour de Jésus. Par  rapport aux enseignements dominants, je développerai quatre idées clefs :

a)    Jésus ne reviendra pas pour résoudre tous les problèmes, mais Il attend que tous les problèmes soient résolus pour revenir.

b)  Il faut distinguer le retour de Jésus et le retour de Christ. Nous attendons le retour de Jésus, mais Christ est déjà revenu.

c)   Les prophéties bibliques de « la fin des temps » ne parlent pas de la fin du monde mais de la fin de l’Ancienne Alliance. Celle-ci a définitivement pris fin en 70 ap. J-C. avec la destruction du Temple.

 d)  Toutes les prophéties bibliques concernent Israël, et non l’Eglise, et se sont donc accomplies (ou non) avant 135 ap. J-C., date qui marque la fin de l’histoire d’Israël.

Publicités

20 réflexions sur “L’eschatologie, quelle utilité ?

  1. Pingback: Absence prolongée (bis) | Philochristos

  2. Bonjour David, pour moi ce sont les points A et D qui m’interpellent car de la manière que je comprends ton approche, tu sembles avoir une vue amillénialiste de l’eschatologie, à moins que je me trompe? mais à tout le moins, j’ai hâte de lire la suite car je suis d’avis que la Bible en dit plus long sur notre époque qu’à propos du temps où Christ marchait les plages de Galilée et que Dieu n’en a pas terminé avec Israel.

    Dieu te bénisse

    Serge Poirier

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Serge et bienvenue sur ce blog,

      La série commencera la semaine prochaine, si certains points t’interpellent, n’hésite pas à me faire part de tes commentaires.
      Les points ne seront pas forcément abordés dans l’ordre énuméré dans ce post (a,b,c,d) mais les premiers articles concerneront justement le point a).

      A bientôt,

      David

      J'aime

      • Rebonjour David, je suis plutôt littéraliste dans mon approche exégétique comprenant que lorsque nous sommes devant une allégorie, par exemple, que nous devons la traiter comme tel tout en la laissant dévoiler la vérité littérale qu’elle transporte, Dieu disant ce qu’Il pense puisque les Écritures sont toutes inhérentes et inspirées.

        Ceci dit, puisque le point A sera celui que tu développeras prochainement, je peux comprendre que Jésus, lors de sa prochaine venue, se débarrassera de l’élite satanique en place pour installer Sa Théocratie.
        Certes, les problèmes ne seront pas tous résolus puisqu’il y aura rébellion vers la fin du Millénium et Il règnera avec un sceptre de fer mais Il n’attendra pas que tous les problèmes soient résolus pour revenir car Il revient pour détruire les impies volontaires de cette dernière génération de l’Âge de le Grâce avant de réinstituer la Sacrificature Lévitique dans le futur 3ème Temple (Ézéchiel chapitres 40-48) dont il est question à L’Institut du Temple de Jérusalem.

        Autrement dit, la terre fera face bientôt à un retour sous l’Ancienne Alliance pour que les Juifs reconnaissent Jésus Christ mais pour que cela se produise, nous devons préalablement être enlevés d’ici (1 Cor. 15:51-54; 1 Thess 4:14-18; Actes 15:14-18, Romains 11:25-27)

        Le poids de la résolution de problèmes ne nous incombe pas à nous qui sommes Son Église mais plutôt à Lui à Qui cette Église appartient car sans Lui, nous ne pouvons rien faire (Jean 15:5).

        Bonne journée dans le Seigneur

        Serge Poirier
        Canada

        J'aime

        • Bonjour Serge,

          Tu soulèves une question intéressante : celle de la méthode pour interpréter la Bible. Je pense développer mon point de vue dans une série à ce sujet. En attendant, dans le cadre de cette série sur la fin des temps, j’avais aussi prévu un article sur cette question, pour expliquer pourquoi je suis un peu moins littéraliste concernant les prophéties.

          Pour ce qui est du Troisième Temple et du retour à l’Ancienne Alliance, c’est effectivement une conclusion inévitable si on adopte une lecture littéralitste. Et de mon côté, c’est justement pour ça que j’écarte l’interprétation littéraliste, puisqu’un tel retour me parait totalement contraire au plan de Dieu. Mais là encore j’ai prévu au moins, voire deux articles sur le sujet. Il y aura au moins un article sur le Troisième Temple qui est en cours d’écriture, peut-être que j’intégrerai le retour à l’Ancienne Alliance dans l’article ou peut-être que je ferai un article séparé, je ne sais pas encore.

          Pour ce qui est de ta dernière remarque, je dirai que Christ n’agit pas sans son corps, et si sans lui nous nous pouvons rien faire, Lui-Même ne fait rien sans son corps. Il nous a donc bien en tant que tel confié une responsabilité particulière.

          En tout cas merci pour tes interventions et à bientôt 🙂

          J'aime

          • Oui cher David, Christ nous a en effet donné un mandat même très clair en Matthieu 28:19-20 et en contexte, puisque nous qui sommes nés de nouveau, nous sommes scellés du Saint Esprit (Éphés 1:131-14; 2 Cor. 1:21-22), et sommes en mesure de comprendre que c’est par l’Esprit de Dieu (Zach. 4:6) que tout doit s’accomplir (Éphés. 2:10; Phil. 1:6) puisque Dieu opère en nous le faire et le vouloir (Phil. 2:13) et qu’au Tribunal de Christ (1 Cor. 3:10-15), il y aura réception ou perte de récompenses, dépendamment de ce qui aura été accompli par l’Esprit ou dans la faiblesse de la chair, post-salut.

            Le Livre des Actes des Apôtres est aussi injustement appelé de ce nom et devrait plutôt être titré: Les Actes du Saint Esprit, car c’est Lui Qui est prédominant pour mener et guider cette Église née de nouveau car Il habite littéralement ceux et celles qui appartiennent en propre à Dieu.

            Ceci dit cher ami, quoique la vue littéraliste puisse à prime abord sembler simpliste ou contraire au Plan de Dieu, je dois t’avouer que j’aurais de la difficulté à étudier les Saintes Écritures de manière plus libérale ou du moins, non-exégétique, laissant les Textes simplement parler, questionnant Dieu en prières pour recevoir Son Discernement et Sa Sagesse pour l’obtention d’une compréhension globale des 66 livres (1 Cor. 2:10-16), mais aussi pour une compréhension plus concrète du calendrier prophétique époustoufflant de la Bible.

            J’en aurais plus long à dire à ce sujet que j’étudie continuellement concernant la précision parfaite des 300 quelques prophéties de l’Ancien Testament à propos de la venue du Messie il y a 2000 ans que Christ a accompli à Lui seul ou à propos des 1100 quelques prophéties concernant Sa prochaine venue en tant que Roi conquérant mais je ne veux pas trop m’étendre pour le moment, au plaisir de lire la suite de tes articles!

            Serge Poirier,
            enquêteur de la Bible

            J'aime

  3. Le professeur et docteur en lettres André Lamorte a écrit ce qui suit :
     » ATTENTION ! DANGER ! Que les croyants prennent garde ! Le courant amillénariste constitue pour eux, aujourd’hui, un grave danger. Si Israël n’a plus aucun avenir, si nous devons le considérer comme définitivement rejeté par Dieu quant à sa destinée et à sa vocation ; si nous devons attribuer à l’Eglise par le jeu d’une exégèse symbolique, les prophéties de l’Ancien Testament concernant le peuple de Dieu; si nous devons renoncer à donner aux termes du texte biblique leur valeur propre; si le Royaume du Messie sur la terre doit être regardé désormais comme une pure conception de l’esprit:

    – alors , le plan de Dieu dans l’histoire aboutirait à un lamentable échec. Et ce ne sont pas les proclamations d’une seigneurie purement spirituelle du Christ, d’un règne purement intérieur ou du seul royaume céleste qui convaincront le monde de la réalité de cette seigneurie;

    – alors, je devrais renoncer à comprendre le sens de l’Ancien Testament et de l’épître aux Romains quant à Israël, et je devrais renoncer à comprendre le sens du Nouveau Testament quant à l’Eglise : son origine, sa vocation et sa destinée. La prière de l’Esprit et de l’Eglise ne signifierait plus rien pour moi, et la Bible qu’il me faudrait interpréter jusqu’à lui faire dire le contraire de ce qu’elle dit, ne serait plus pour moi l’Ecriture pleinement inspirée.

    Mais Dieu soit loué ! La Bible est la Parole de Dieu, et elle est du même coup la vérité. Laissons-nous instruire par elle et que l’Esprit qui nous l’a donnée, nous conduise à travers ses pages, loin de tous les errements théologiques, « dans toute la vérité »

    Professeur André Lamorte, docteur en lettres. Fin de citation.
    De tels chrétiens et serviteurs de Dieu sont dignes de respect et pour André Lamorte, décédé il y a quelques années, nous devons leur exprimer notre
    considération pour leur honnêteté !

    J'aime

  4. a) Jésus ne reviendra évidemment pas pour résoudre tous les problèmes, et Il n’attend sûrement pas que tous les problèmes soient résolus pour revenir. C’est tout à fait non biblique.

    b) une distinction telle que présentée entre Christ et Jésus est totalement farfelue et tout aussi anti biblique.

    c) Les prophéties bibliques de la fin des temps sont pour la fin des temps et non pour la fin de l’ancienne alliance. Cela signifierait que vous faites de Jésus-Christ (Yeshoua HaMashiah) un menteur lorsqu’il parle à ses disciples de la restauration de l’Etat d’Israel (Actes 1)

    d) Toutes les prophéties bibliques concernent Israël, et l’Eglise.

    Bref si vous n’êtes pas d’accord avec ce point de départ, désolé pour vous mon cher ami mais nous devons nous séparer ici et ne plus avoir de contact épistolaire. J’ai d’autres choses plus importantes à faire de ma vie que d’essayer de convaincre quelqu’un qui réinvente l’histoire et la prophétie biblique.
    Libre à vous de publier mon message.

    J'aime

    • bonjour Jacques,

      Rassurez vous votre message est bien publié. Simplement je ne peux valider les commentaires que lorsque je suis chez moi et en général je ne suis pas chez moi la journée. Je les valide donc en rentrant le soir.

      « Bref si vous n’êtes pas d’accord avec ce point de départ, désolé pour vous mon cher ami mais nous devons nous séparer ici et ne plus avoir de contact épistolaire. J’ai d’autres choses plus importantes à faire de ma vie que d’essayer de convaincre quelqu’un qui réinvente l’histoire et la prophétie biblique. »

      Soit, mais si vous changez d’avis. Vous serez toujours le bienvenu sur ce blog.

      Bonne fin de journée à vous 🙂

      J'aime

  5. Bonjour Serge,

    Tu as tout à fait raison de soulever cette question.
    Je vais donc aussi en parallèle commencer la série sur l’interprétation de la Bible afin que nous puissions aussi discuter de cela.

    J'aime

  6. @Serge: En réfléchissant bien d’ailleurs, je ne pense pas en réalité que ta position soit aussi littéraliste que tu le penses. Au contraire, elle t’oblige à allégoriser un point qui me semble capital : le temps, et que pour le coup j’interprète de manière littérale. Mais un article est aussi prévu à ce sujet, nous pourrons en discuter à ce moment.

    J'aime

  7. Bonjour à tous, voilà ce que j’ai à cœur, j’ai rencontré le Seigneur une première fois il y a 9 ans c’est à ce moment là que j’ai commencé a goûter à sa présence dans ma vie! Puis je l’ai à nouveau rencontré il y a 9 mois environ et là Il m’a fait rentré dans une vraie relation avec Lui! Pour moi, nous devons en priorité le rencontrer, collaborer avec Lui pour le laisser grandir en nous et qu’Il puisse continuer Son ministère au travers de nous! Selon mon cœur, la mission suprême de l’Eglise est de faire la Volonté de Celui qui l’envoi et donc de laisser Christ prendre la tête de nos vies pour qu’Il puisse se glorifié! Maintenant concernant l’eschatologie pourquoi nous devrions l’exclure? Oui il y a des extrêmes dans ce domaine mais y’en a-t-il pas ailleurs aussi? Je trouve qu’il très enrichissant de se pencher sur l’eschatologie et comme dit Paul « Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5:20,21) est-il vraiment bon de négliger le travail de nos frères et sœurs à ce sujet? Je ne pense pas! Cessons de nous jeter la pierre et travaillons ensemble pour la gloire de notre Seigneur! Je me suis intéresser à l’eschatologie depuis quelques mois et en aucun cas cela m’a empêché de continuer à manifester Christ dans ma vie, au contraire cela a booster ma foi! Oui le monde se détériore, les choses vont de pire en pire, faut le reconnaitre quand même, si nous nous voilons la face à ce sujet alors nous ne sommes pas honnête avec nous même et avec les autres. Maintenant rien n’empêche de continuer à prêcher le royaume, à témoigner, à manifester Christ et justement! Celui ou celle qui ne fait plus rien qu’attendre l’enlèvement alors il lui manque une relation avec Christ,  » l’amour de Christ nous presse… » (2 corinthiens 5: 14) Travaillons ensemble pour la gloire de notre Seigneur! Soyez richement bénis!

    J'aime

      • Bonjour David, j’ai lu quelques articles de ce blog et je me permet de te poser quelques questions, libre à toi d’y répondre ou non. Ou as-tu placé ta foi? Et quel est finalement le but de ce blog? Je te partage mon ressenti, tu apportes des réflexions sur des sujets ce qui est une bonne chose puisque je pars du principe que si nous nous posons aucune question c’est là que sa devient dangereux! Mais je me met à la place de celui ou celle qui vient de rentré dans la foi, en lisant certains articles il ou elle peut s’égarer facilement parce que tu apportes de la réflexion mais il n’y a pas de solution et c’est ça qui peut être dangereux! Et là, la réflexion peut se transformer en doute et il n’y a pas pire que les doutes, quelqu’un qui débute dans sa foi peut vite finir dans la confusion. Il manque Christ! Réflexion oui mais avec Christ! Soit bénis

        J'aime

        • Bonjour Tom,

          Merci pour ton retour.
          Ma foi est en Jésus et, si tu le souhaites, j’ai fait fait une présentation un peu plus détaillée de mon parcours :

          https://philochristos.wordpress.com/blog/

          Par ailleurs, l’objectif du blog est clairement exprimé dans cet article, qui propose aussi une vision d’ensemble des sujets abordés :

          https://philochristos.wordpress.com/2014/01/13/vers-une-nouvelle-reforme/

          Ta remarque (« parce que tu apportes de la réflexion mais il n’y a pas de solution ») tout particulièrement, car mon but est au contraire d’être le plus clair possible et de proposer aussi des réponses aux questions que je soulève. Chacun étant ensuite libre de les accepter ou non.

          Quels sont donc les articles qui selon toi proposent des réflexions sans apporter de solutions ?

          A bientôt,

          J'aime

  8. Pingback: Gaza, Israël et le sionisme chrétien | Philochristos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s