Le Temps est proche

Article disponible sur le nouveau blog

Publicités

26 réflexions sur “Le Temps est proche

  1. Sujet vraiment intéressant. 🙂

    J’ai l’impression que Matthieu chap. 24 est souvent confondu avec l’Apocalypse.

    On entend souvent parler d’ « un double accomplissement »: ce qui s’est passé à Jérusalem en l’an 70 ne serait qu’un type de ce qui est à venir. Quelle est la base d’une telle interprétation?

    Car quand tu fais le lien entre Mt 24,33-34 et 10,23, c’est assez parlant pour ne pas laisser de place à une allégorie ou à une relecture historique spirituelle ou anti-typique comme le serait l’Exode ou l’Exil (« D’Egypte j’ai appelé mon fils… » et « Sortez d’elle mon peuple! » pour Babylone).

    En 70 de n. è., l’effusion de sang de l’ancienne alliance a disparu, le sacerdoce lévitique n’étant plus. Maintenant, il ne reste que le sang éternel de la nouvelle alliance dispensée par le sacerdoce de Melchisédech.

    Je prends toujours plaisir à lire tes articles. Continue comme ça! 🙂

    J'aime

    • Bonjour David et Kévin, le sujet est très clair et sans ambiguïté.

      Le retour de Christ eu lieu vers les années 70 de notre ère lors de la destruction du temple à Jérusalem qui signifiait la fin de la relation étroite avec le peuple hébreux et Dieu. C’est ce que tu soulignes dans ton exposé, David.

      De plus, le retour de Christ devait se faire dans la génération qui a connu Jésus et non une génération future comme le préconise souvent les Témoins de Jéhovah qui aiment manipuler la foi des disciples vers une hypothétique fin du monde repris en Matthieu et Révélation ou Apocalypse.

      Tu fais bien, Kévin d’attirer l’attention sur le parallélisme entre Matthieu 24, Luc, 21 et marc 13 et le livre de l’Apocalypse. En fait tous les quatre livres sont complémentaires sur les détails de la fin, non pas du monde, mais de la fin d’un système établi par Dieu, lié à une alliance avec le peuple Hébreux.

      Il a fallu la présence de leur Dieu en chair « Jésus », appelé YHWH pour les hébreux, pour accomplir la Loi. Seul Jésus fut capable de l’accomplir et peu ont compris ou accepter sa présence en chair.
      Cela fait partie du Saint Secret de Dieu révélé en Christ.

      Toutefois, David, beaucoup attendent le retour visible de Jésus et ce sera pour très bientôt puisque nous connaissons le temps depuis sa venue en chair jusqu’à nos jours. En 2015 cela fera 2000 ans. Ce qui fermera le sicle des 6000 ans de l’histoire humaine depuis Adam.

      A méditer.
      Fraternellement.

      J'aime

      • @ Pistis :

        Je suis parfaitement d’accord avec ce que vous avancez, excepté pour votre dernier paragraphe concernant la computation des années avant le retour en gloire de Jésus : ne trouvez-vous pas cela un peu trop téméraire ? Que ferez-vous si Jésus ne reviens pas en 2015 ?

        1 Thess 4 décrit la résurrection des morts et des vivants à l’Eschaton, et 1 Thess 5:1-2 (que j’estime devoir être lu conjointement avec le chapitre précédent — rien dans le texte n’indique qu’on change de sujet) nous dit « Pour ce qui est des temps et des moments […] vous savez bien vous-même que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. » Autrement dit : on ne peut pas prédire ou calculer avec une quelconque certitude le moment du retour de Jésus.

        J'aime

        • Bonjour Scolaris Legisperitus, effectivement beaucoup me rétorque que Jésus viendra comme un voleur mais Paul précise que nous ne sommes pas dans l’ignorance en ce qui concerne ce jour comme le sont les incroyants mais cette partie du verset de Paul est oublié systématiquement. Pourquoi ? Voir 1 Thessaloniciens 5:4-5 !!!
          Est-ce l’inconscient qui rejette cette affirmative de Paul ou est-ce notre propre peur qui fait obstacle à l’intervention imminente de Dieu ? seule la personne concernée peut y répondre.

          Toutefois, nous sommes dans un tournant de la vie sur terre qui demande méditation.
          Plusieurs signes sont présents qui n’apparaîtront plus d’ici ce siècle. Il y a également le sicle des deux milles ans du règne de Christ qui se termine et celui de six milles ans de l’histoire des hommes également.

          Je ne vie pas pour une date, bien au contraire mais chaque jour est un jour qui me rapproche de la délivrance de ce monde corrompu. Je suis prêt pour le jugement. Non pas que je suis sans défaut mais j’aspire à une paix et une vie pour tout les fidèles dans la sérénité et la joie que cela soit sur une autre terre ou au ciel car de nouveaux cieux et une nouvelle terre seront recréés.

          Fraternellement,

          J'aime

          • Pistis, d’accord, 1 Thess 5:4-5 dit que les chrétiens ne seront pas surpris par l’Eschaton, au sens où les chrétiens savent que Jésus reviendra ÉVENTUELLEMENT, contrairement aux païens. Ça s’arrête là. On ne peut pas fixer de date, si ce n’est que reconnaître que Jésus ne reviendra *probablement* pas dans un futur rapproché car Il nous dit que tous ses ennemis doivent tous être vaincus (excepté Gog & Magog) avant qu’il ne revienne (et ses ennemis sont loin d’être tous vaincus).

            Voyez ici : http://monarchomaque.org/2014/05/04/esperance-postmil/

            Et puis-je savoir d’où vous sortez vos cycles de 2000 ans et de 6000 ans ? Pour ma part, je ne peux pas souscrire à une telle approche : c’est les systèmes non-chrétiens qui ont une conception cyclique du temps. Le christianisme a introduit une conception linéaire du temps, qui découle de la façon gradualiste dont Dieu met progressivement en place son règne dans l’histoire : Création + Promesse + Alliance + Rédemption.

            J'aime

          • Scolaris, il s’agit bien du jour dont fait mention Paul dans sa lettre en 1 thessaloniciens 5:4-5 et non seulement du voleur comme tu sembles faire mention. C’est certain que les fideles savent qu’il va y avoir un voleur mais Paul met l’accent sur le jour! C’est plus precis et permet de comprendre que les fidèles discerneront le moment où le voleur viendra.
            Fraternellement,

            J'aime

          • @ Pistis (commentaire du 16 mai 2014 à 9:18) :

            Sans vouloir vous vexer, vous faites là de l’eiségèse plutôt que de l’exégèse.

            1 Thess 5:2 : « Car vous savez bien vous-même que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. » Cette métaphore commande une seule lecture : Un gardien avertit sait qu’un voleur viendra, mais il ne sait pas quand, donc il doit veiller et rester sur ses gardes.

            Affirmer qu’on peut calculer le jour du Seigneur juste parce que le mot « jour » figure dans le texte est faire dire au texte ce qu’il ne dit surtout pas. C’est prendre ce passage à contre-sens puisque le but de ce passage est précisément de dire que les chrétiens ne connaissent pas (et ne peuvent pas connaître) ce jour et que, conséquemment, ils doivent veiller.

            Je prends l’engagement solennel de revenir sur ce fil de discussion en janvier 2016 et de vous demander de m’expliquer pourquoi l’Eschaton n’est pas survenu en 2015 comme vous l’avez prophétisé avec tant de certitude.

            J'aime

          • Pas de soucis, Scolaris Legisperitus. On ne veut comprendre que ce qu’on a envie de comprendre.
            Bonne soirée.

            J'aime

    • @ Kévin D. :

      Selon l’école eschatologique dite prétériste (« partielle » et non « hyper »), pour schématiser très succinctement, Matthieu 24 aussi bien qu’Apocalypse 1 à 19 se rapportent à des événements du Ier siècle, tandis que 1 Thessaloniciens 4 et Apocalypse 20 à 22 se rapportent à la Fin du monde.

      L’école prétériste ne considère pas, stricto sensus, que Matthieu 24 et Apocalypse 1 à 19 s’accompliront une deuxième foi à l’Eschaton : ce qui est arrivé au premier siècle et le châtiment collectif de Dieu sur la nation juive (au sens religieux du terme) à cause de l’adultère spirituel des juifs vis-à-vis Dieu et le Messie, tandis qu’à l’Eschaton, Satan et les forces de Gog & Magog (les derniers païens sur la Terre) seront absolument, totalement et définitivement anéanties. Bien sûr il n’est pas interdit de faire une analogie entre les deux, mais selon les prétéristes, ça doit rester une analogie.

      Si cela vous intéresse, j’expose cette position plus en détail ici :
      http://monarchomaque.org/2014/04/05/preterisme/
      C’est un travail en construction.

      J'aime

  2. Merci pour ton article qui m’a bien éclairée sur certains points.
    Une question un peu hors-sujet : est-il possible que le monde ait été créé en 6 jours ?
    Cette idée ne me dérange pas. En fait, c’est ce que j’ai tendance à croire (mais beaucoup réfutent cette pensée).

    J'aime

    • Tout dépend ce qu’on entend par « possible ».
      Oui Il aurait pu le faire, en revanche non, je ne pense pas qu’il l’ait fait.

      Outre le fait qu’il me semble que la Bible présente plus Dieu agissant de manière progressive plutôt qu’instantanée, deux éléments du texte m’amènent à penser qu’il ne s’agit pas de six jours de 24h.

      1) Le premier c’est que le temps est lié aux astres, or les astres eux-mêmes ne sont créés que le quatrième jour.

      2) Le deuxième c’est la révolte de Lucifer. Si on part sur l’idée de 6 jours de 24h, je vois mal où, plus exactement quand, situer cette révolte.

      Mais cette question mériterait d’être creusée plus en détail. Je pense que je ferai à l’occasion une série d’articles sur ce sujet.

      J'aime

  3. D’accord avec cette vision des choses.

    Une autre traduction pour « fin du monde » ou « fin des temps » pourrait être envisagée, qui est complémentaire à cette vision des choses, dans d’autres contextes : le « but des temps ».
    Matthieu 28:20 : Je suis avec vous tous les jours, jusqu’au but des temps.

    Le jour est notre relation en plénitude avec Dieu, loin des ténèbres.
    Quand nous sommes dans le jour, c’est que Christ est là, Lumière de Dieu, Soleil de Justice.
    Je suis avec vous tous les jours : toutes les fois que vous êtes dans le jour, c’est que JE SUIS là.

    Le but des temps : il ne s’agit pas ici du temps chronos, mais du temps aiôn, le temps d’une vie, mais aussi l’éternité (c’est pourquoi nous traduisons au pluriel).
    Le but représente ici l’achèvement en même temps que l’objectif atteint : à l’achèvement de notre temps de vie, nous atteignons l’objectif : l’éternité.

    J'aime

  4. Salut, c’est @GodBefore_ sur Twitter, merci David pour ton article, j’aime bien, ça m’intéresse, hâte de voir les prochains sur Fin des Temps = Fin de l’Ancienne Alliance !

    Aimé par 1 personne

  5. S’il est une chose qui fut un trouble chez moi c’est bien encore cette expression  » Le royaume des cieux est proche »
    J’avais interprété cela dans le sens ou Jésus disais par là que le  » royaume des cieux s’est rapproché de vous » en ce sens que maintenant autant les cieux était éloignés de l’homme auparavant, que aujourd’hui les cieux se sont rapprochés de l’homme, façon de dire que Dieu des cieux envoie sur terre son Fils afin que l’Homme soit sauvé et entre aux cieux par la prédication de l’Évangile.
    Ce rapprochement est donc manifesté concrètement par le Fils qui est venu avec la Foi et pour la Foi selon qu’il est écrit : Romains 10:6 Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi : Ne dis pas en ton cœur : Qui montera au ciel ? c’est en faire descendre Christ ; 7 ou : Qui descendra dans l’abîme ? c’est faire remonter Christ d’entre les morts.
    8 Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons.
    9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.
    10 Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut,
    11 selon ce que dit l’Ecriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus.

    Si aujourd’hui on dit que parce que Jésus a parlé ainsi qu’il est déjà revenu je trouve qu’on entre directement dans la doctrine prétériste, doctrine que j’abhorre tout comme j’abhorre le catholicisme dans la mariologie et autres doctrines de démons.

    Ainsi tu cites des versets qui pour moi parle de choses différentes tels que Marc1:15/Mat.24:33-34 d’un côté et Mat10:23 d’un autre par exemple, où les uns parlent du Royaume De Dieu(RDD) et d’autres du Fils de l’Homme.
    Pour moi, ce n’est pas le même discours ou la même révélation.
    Concernant le RDD il est proche car l’évangile qu’ils auraient entendus devait les amener à la repentance et une repentance qui les mènerait au salut.
    Concernant le Fils de l’Homme l’expression « venu » en matthieu10:23 c’est de dire :  » se sera fait connaitre au monde » sous entendu en qualité de  » Seigneur et Sauveur, ou Salut de l’Humanité, Le Messie promis, prophète annoncé par Moïse etc… »
    Jésus le dit aux Juifs, Jean 8:28 Jésus donc leur dit : Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné.
     » Vous connaitrez ce que je suis « …: Vous saurez qui je suis,vous me reconnaitrez, vous comprendrez ce que je suis, vous verrez par là que je suis venu.
    Donc Mat10.23 se lit en ce sens que les disciples n’auraient pas fini de parcourir les villes d’Israël que le Fils de l’homme se sera fait connaitre véritablement à eux et au monde.
    Et cela en effet fut fait, car les disciples parcouraient encore les villes que le fils de l’homme fut pris pour être crucifié et que trois jours après il ressuscita des morts et suite à cela, il se montra à eux et leur reprocha aussi leur incrédulité, leur lenteur à croire et à comprendre ce qu’on dit la Loi et les prophètes et l’écriture précise plusieurs fois que les disciples se souvinrent des paroles du maître disant que…de sorte que par la suite la proclamation de l’Évangile pour les villes d’Israël se poursuivit de plus belle.

    Je pense sincèrement que nous sommes prisonniers ou bluffés par les traductions ou les expressions du Seigneur qui ne sont pas à lire toute de façon littérale.

    J'aime

  6. @ David :

    Je rejoins votre analyse concernant l’injonction de Paul à ne pas se marier en 1 Cor 7 : cela vaut uniquement pour une brève période précise du Ier siècle. Trop souvent, ce passage est cité, même par des évangéliques, pour faire l’apologie du célibat (quasi-)perpétuel. Une interprétation qui prends en compte les autres données des Écritures sur le mariage constate que 1 Cor 7 peut seulement être une dérogation particulière à une règle générale.

    À mon avis, Paul réfère à l’année des Quatre empereurs (de juin 68 à décembre 69) qui vit l’Empire romain éclater en quatre et être secoué par une Guerre civile. Je présume que ces troubles ont engendrés des difficultés économiques, dont des instabilités dans l’approvisionnement en nourriture, et qu’il n’était pas sage de se marier et de fonder une famille dans ce contexte, qu’il valait mieux attendre un peu.

    Aimé par 1 personne

    • Je suis entièrement d’accord avec ton approche sur le sujet, Scolaris Legisperitus, Paul s’adressait aux fidèles du premier siècle comme ce fut le cas pour les mamans et leur bébé. Flavius Joseph décrit très bien les abominations durant le siège de Jérusalem en l’an 70 de notre ère où les mamans mangeaient leurs enfants pour survivre.
      De nos jours, plusieurs mouvements sectaires utilisent ces passages pour culpabiliser les mères et les pères quand ils ont un enfant. C’est dommageable pour la vie de famille et pour les femmes qui désirent avoir un enfant, désire légitime et aimé de Dieu car un enfant est un don de Dieu comme la vie de famille.
      Il n’est pas dans la main de Dieu de reproduire ces situations transcrites en Apocalypse et en Matthieu 24-25.
      Dieu a jugé Jérusalem, la grande Babylone, la prostituée et mettra un terme au monde, dominé par des impies, pour accomplir définitivement la justice.
      Que cela arrive…
      Fraternellement,

      J'aime

  7. Pingback: Fin des temps et fin du monde | Philochristos

  8. Pingback: Les bornes temporelles dans le Nouveau Testament : Fin du monde ou fin de l’Ancienne Alliance ? | Le Monarchomaque

  9. Bon Jour tout le monde
    Oui c’est vrai le royaume de Dieu est proche.et voila ce verset coranique qui montre que le fils de l’homme » Messie » il est parmi nous…(. Non!… Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes>(les guerres civiles dans le monde actuellement) et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].= pas solution dans le monde tant que le fils de l’homme…. Dis: «Je suis en fait un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur». Coran…

    J'aime

  10. Bonjour David,

    J’aime beaucoup à me relire et relire tes articles car bien souvent on passe à côté de la véritable interpellation ou du message que toi même a désiré porter.
    En relisant j’ai eu une pensée :
    Serait-il possible de ta part de proposer un article en vérifiant si la proximité dont il est fait mention est une proximité temporelle ou propre à l’éloignement de l’homme par rapport au royaume de Dieu.selon par exemple : Mr 12:34 Jésus, voyant qu’il avait répondu avec intelligence, lui dit : Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. Et personne n’osa plus lui proposer des questions.

    Ceci démontrant que la présence de Jésus sur terre n’était pas étrangère à cette expression ou que l’expression n’est pas forcément lié premièrement au caractère temporel vu dans la lecture littérale..

    Il y a quelque chose qui me travaille à chaque fois que j’aborde cet article…

    Bien à toi.

    J'aime

    • Tu soulèves une question intéressante.
      J’ai dans ma bibliothèque une étude publiée par Carmignac, il faudrait à l’occasion que j’en propose un résumé en ligne, mais je t’avoue qu’en ce moment je suis très pris.

      En tout cas c’est noté. Dès que j’ai le temps, je publierai un article sur ce sujet.

      J'aime

  11. Il n’est pas possible de considérer le domaine spirituel avec nos références naturelles et c’est ce qui alimente toutes les confusions et les controverses.

    Dans le domaine naturel, celui du temps et de l’espace, la proximité a un sens.
    Dans le domaine spirituel, c’est l’ ICI et le MAINTENANT de Dieu, de même que l’ AUJOURD’HUI…

    Le Royaume des Cieux est « en vous, parmi vous » : spirituel, immédiat, « appréhendable », réel et vrai !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s